Les chasseurs maltraitent leurs enfants !!!

Richard sur Terre
date 26 janvier 2024
author Richard sur Terre

Dans un monde où les humains vivent hors-sol comme des tomates de janvier, on en finit par considérer que l’initiation d’un enfant à la #chasse relève de la maltraitance.

Partager cet article
4 Commentaires :
  1. Deuch
    26/01/24

    Arrêter de mettre vos vidéos sur les réseaux sociaux car Mr Pierre Rigaux s’en sert en prenant bien soins de garder que les images qui peuvent choqué et surtout remplir sa cagnotte mais je n’ai toujours pas vu la vidéo du parc de valfanjouse et pourtant il n’aurait pas besoin de truqué les images

  2. dutey
    26/01/24

    il y a longtemps que je l’avais prononcé , apparemment tous le monde s’en fiche de ce qui vous arrive , alors continué de pleuré après rigolo et clémentine qui eux en basse pas mal a votre et notre sujet. bon courage les guignols 😬😡😡

  3. Jean
    26/01/24

    Dutey,un guignol qui reconnaît un manque de solidarité entre chasseurs mais une majorité essaient d être respectueux et défendent leur mode de vie.j ai amené mes filles a la pêche, vécu a la chasse avec un de mes petits fils, passionné de chien,des moments forts,émouvants comme moi avec mon grand père et je pense pas que nous sommes détraqués.pour les vidéos complètement d accord,seulement pour des souvenirs personnels,dicton pour vivre heureux vivons cachés.

  4. Philippe
    27/01/24

    Mon dernier fils ce matin même lots d’une battue au sanglier, a servi une bête rousse après l’avoir blessé mais pas tué net, il m’a raconté ça tout naturellement.
    Lorsque mes enfants voyais le grand père tuer un lapin du clapier et le préparer, rien ne les choquait, attendant même le jour où ils seront assez grand pour avoir la charge de le faire correctement.
    Les premières prise de chasse que j’ai préparées à la maison et qu’ils ont vu, les demandes étaient :
     » c’est quoi ça ? »
    C’est les intestins, le cœur, les poumons…
    Seconde question:
     » comment ça marche? »
    Maintenant ils font le dépeçage, l’éviscération et préparent les morceaux.
    Rien de plus normal, jamais je ne les ai obligés à regarder, à faire, les demandes ne venaient que d’eux et l’aîné en fait de même avec ses filles, à leur demande.
    Vive la ruralité, la chasse, la pêche, le partage, la vie quoi!

Soumettre un commentaire

Sur le même sujet

Vidéos les plus récentes