Thierry Coste : l’animal politique

Richard sur Terre
date 15 décembre 2023
author Richard sur Terre

J’ai voulu rencontrer cet homme décrié qui œuvre dans les couloirs des palais. Qu’on l’aime ou pas (il dit d’ailleurs s’en foutre), on ne peut pas nier son influence politique.

Partager cet article
16 Commentaires :
  1. Lancon
    16/12/23

    Tres beau portrait de m coste , et tres bonne video .

    1. nepalperou
      17/12/23

      Oui mais le mouvement politique  »réalités » de ce pauvre garçon opportuniste qui ne fait que manger dans toutes les gamelles ne représente pour l’instant que 1 pour cent des intentions de vote.
      beaucoup de vrais ruraux (pas ceux du dimanche) ne se reconnaissent pas dans ce mouvement.
      Il ne peut se présenter défenseur de la ruralité alors que la majorité des troupes qu’il représente piétinent tous les jours cette même ruralité par des pratiques cynégétiques de plus en plus extravagantes.
      La chasse est indispensable , mais devient condamnable quand elle se fait au détriment des activités agricoles et sylvicoles de la ruralité

  2. MARKK
    17/12/23

    Qu’on n’aime ou on n’aime pas Thierry Coste, lobbyiste, nul doute qu’il fait en premier un travail de lobbying pour dire qu’il représente des intérêts et aussi celui de son propre business.

    Visiblement, sa force est d’être persuasif et de parvenir à parler aux plus hauts décideurs, certains étant candidats à l’élection présidentielle ou présidents en exercice.

    Il se vante un peu en disant qu’il a aidé des candidats qui sont devenus présidents de la République.

    Ceux qui l’ont écouté et ceux auprès de qui il a accès ont certainement pris des conseils pour éviter de faire des erreurs de positionnement ou de discours concernant la ruralité au sens large.

    Dans l’alliance rurale, j’ignore quel est son rôle exact. En tant que lobbyiste il défend et représente certainement des acteurs économiques de la ruralité, mais lesquels précisément ?

  3. liberté chérie
    18/12/23

    thierry costes , qui a appelé a voter macron qui est un partisan fanatique de l europe veut maintenant nous faire croire que la liste des » ruraux » serait destinéea lutter contre la politique de l europe…..?
    personne ne tombera dans le panneau….

    1. MARKK
      18/12/23

      Pas d’Europe = pas de PAC !

  4. PINGOUROUX Claude
    18/12/23

    Thierry Coste…celui-là, je le connais depuis l’époque où il était conseiller politique de Jean St Josse chez CPNT !!! Tu parles d’un conseiller, à l’époque, en Corse, à Borgo, lors des assises de CPNT, nous étions quelques uns à avoir fini par faire comprendre à Jean que ce Mr n’était là que pour « torpiller » CPNT et roulait en fait pour d’autres « politicards » qui le payaient mieux, et Jean St Josse l’avait licencié…C’est un mercenaire de la Politique et il n’hésite d’ailleurs plus à le reconnaître et l’assumer…ZERO confiance en ce type en ce qui me concerne, c’est le genre de bonhomme que j’exècre au plus haut point…et il ne fait aucun doute qu’il est un sous marin du gouvernement actuel et entraîne avec lui dans le naufrage ce pauvre Willy Schraen qui est soit complice, soit d’une naïveté désarmante.

  5. nepalperou
    18/12/23

    Ces gens ne sont que des trublions sans foi ni loi qui ne sont pas à une contradiction près.
    Vous l’avez bien dit, Costes et Schraen ont soutenu sans réserve Macron le plus europeiste des Présidents. Maintenant ils veulent se présenter pour combattre les décisions européennes en se présentant comme défenseurs de la ruralité alors que leurs actions cynégétiques se font contre les activités agricoles et sylvicoles.
    Ces gens ne cessent de défendre une pratique de la chasse de plus en plus exacerbée et inflationniste au détriment des équilibres écologiques, des forêts en très grande souffrance à cause de plans de chasse très insuffisants, il suffit de voir les forêts de l’ONF ( Chaux, Mormal, Fontainebleau, Chantilly) comme beaucoup de forêts privées dans toute la France qui ne supportent plus ces excès cynégétiques.
    Que dire d’un SCHRAEN qui défend tout et son contraire, comme par exemple le désengrillagement, des forêts, quand il est en Sologne avec les chasseurs défendant le désengrillagement, il parle comme eux, quand il est dans d’autres régions de France où le problème engrillagement est moins aigu , il ne les combat pas, voir les soutient. Si bien que la loi désengrillagement est devenue totalement inoperationnelle à cause des exceptions qui ont été inscrites comme la sécurité publique (proximité de routes) ou les exceptions pour les régénérations forestières qui pourront inclure toutes les forêts qui pourront être déclarées en régénération progressive.
    Là, nous n’avons entendu ni Costes , ni Schraen combattre ces exceptions les plus fallacieuses qui permettent de maintenir les engrillagements.
    Non ces gens ne sont pas des défenseurs de la ruralité , mais bien leurs fossoyeurs.
    ces gens n’ont aucune moralité mais visent plutôt leurs intérêts personnels en visant une place chauffée au Parlement européen .

  6. Fort Michel
    19/12/23

    Monsieur Thierry Coste est une personnalité qui défend le monde rural
    Allie a la FNSEA , à l APCA et JA , il est efficace
    Néanmoins il peut s’accaparer des chose qu’il n’a pas créer ou auquel il n’a pa s participé
    J’en veux pour preuve l’interprofessionnel chasse qu’il soutien mais qu’il voulait s’attribuer au SIA il y a quelques années
    C’est aussi un grand opportuniste mais il est redoutable

    1. nepalperou
      19/12/23

      Vous avez totalement raison, il est excessivement efficace .
      Surtout pour  »entuber » royalement le monde agricole.
      Le dernier exemple le marché de dupes signé entre la FNSEA, et les chasseurs lors du dernier Salon de l’agriculture , qui prenait comme objectif une réduction de 30 pour cent des dégâts de la grande faune sur les 3 prochaines années contre d’importantes contributions financières publiques.
      Résultats, les dégâts continuent d’exploser dans les activités agricoles et sylvicoles. Par exemple dans notre département les plans de chasse cervidés sont demeurés très insuffisants (voire reduit )pour combattre l’explosion des dégâts sur les cultures provoqués par les cerfs dont les populations continuent d’augmenter.
      Donc l’accord FNSEA – chasseurs n’a absolument pas été mis en oeuvre. Les victimes agricoles (et forestières) sont les véritables dupés de ce contrat qui n’est qu’une véritable mascarade supplémentaire des instances nationales de la chasse manœuvres par Costes.
      Par ailleurs, l’ancienne Présidente de la FNSEA Lambert pressentie par le mouvement  »ruralites » a décliné l’offre de candidature pour les européennes. Totalement roulée dans la farine lors de l’accord du salon de l’agriculture elle ne pouvait rentrer dans ce mouvement  »ruralites » dont certains des membres piétinent la ruralité par leurs extravagances cynégétiques.
      La pratique de la chasse est nécessaire et indispensable , mais sans les excès de pratiquants très éloignés de la ruralité.

      1. RASMU
        20/12/23

        Les forestiers qui se plaignent des chasseurs et d’un trop grand nombre de cervidés sur leurs parcelles forestières n’ont qu’à se prendre un peu par la main et participer au boulot en allant dégommer des cervidés. Ils n’auraient pas le permis, pas de fusils ?

        Toujours se plaindre et ne rien foutre soi-même, on reconnaît bien la des nantis qui attendent toujours des autres ou de l’Etat qu’on fasse le boulot ou qu’on paie pour eux, d’autant que posséder de la forêt procure déjà de bons avantages fiscaux.

        1. nepalperou
          20/12/23

          Votre discours n’est pas très clair.
           »au boulot en allant dégommer des cervidés. Ils n’auraient pas le permis, pas de fusils ? »
          Que voulez vous dire?
          Vous semblez suggérer la solution du braconnage ????
          Pourquoi pas en fait, car la protection de la forêt est 1000 fois plus importante pour l’avenir climatique de la planète que la protection de la grande faune qui compromet de plus en plus la pérennité des forêts.
          Les médias et scientifiques ne cessent de parler des grandes déforestations amazoniennes ou autres, mais où lient totalement de mettre en avant les destructions forestières liées à la propension artificielle de la grande faune.

  7. bastien P
    21/12/23

    bonjour, richard mon commentaire n’a rien a voir avec cette vidéo mais elle ai plutôt en rapport au drame qu’il y a eu en Ardèche. Je ne pense pas être le premier a vous mettre au courant, ni même a vous solliciter. Mais pour un « fait divers  » d’une telle gravité le monde de la chasse a besoin de personnalité comme vous et Thierry Coste. Si vous pouviez faire une vidéo ou remuer vos relations (président de fédération départementale et national, politique….) cela montrerai le soutien de toutes la communauté de la chasse a ces deux pauvres propriétaires de chiens. Merci
    Et un grand merci pour tous ce que vous faite

  8. RASMU
    21/12/23

    Bon, moi j’attends la 200ème vidéo.

    Vous ne le saviez pas ? Cette vidéo de Richard sur Terre c’est sa 199ème.

    Alors, j’espère que la 200ème sera au top.

    1. nepalperou
      22/12/23

      Espérons qu’elle mettra en avant la pratique d’une chasse raisonnable , et éthique qui seule permettra la pérennité de sa pratique.
      Les extravagances cynégétiques actuelles sont de moins en moins supportables et seront toujours plus dénoncées : engrillagement, nourrissage, plans de chasse très insuffisants, consignes de chasse afin de préserver le maximum d’animaux reproducteurs alors que les saccagés agricoles et sylvicoles ne cessent d’exploser.
      Un petit reportage sur les pratiques cynégétiques de Bois Landry dans l’Eure et Loir serait un bon exemple de vulgarisation de la pratique d’une chasse raisonnable.

  9. RASMU
    22/12/23

    Bois Landry en Eure et Loir, très belle forêt où il y a ou avait un jeune qui faisait le débardage des grumes avec un beau cheval percheron. Un percheron c’est une tonne de cheval.

    Désolé, c’est hors sujet. Le travail et la relation homme/cheval de cette qualité sont à saluer. Nous, c’est avec nos chiens.

    1. nepalperou
      22/12/23

      Vous connaissez donc ce lieu où le propriétaire a eu le courage de virer tous les chasseurs véreux qui nourrissaient et entretenaient des troupeaux de grande faune qui détruisaient totalement la forêt (1100 hectares) et les productions agricoles environnantes.
      Une chasse éthique et responsable a été mise en place avec succès, sans agrainage et sans nourrissage et avec des plans de chasse suffisants afin de respecter l’équilibre Agro Sylvo cynegetique
      . La forêt renait, les agriculteurs n’ont plus de saccages.
      Voilà un exemple à mettre en avant et à diffuser.
      Un très beau sujet pour la 200 tieme qui montre que des pratiques éthiques de la chasse sont possibles contre les pratiques vereuses soutenues par des irresponsables.

Soumettre un commentaire

Sur le même sujet

Vidéos les plus récentes