Antispécistes végans : les idiots utiles de la chasse française

Il y a des moments charnières, et je crois que c’en est un. Les gens commencent à comprendre que l’antispécisme/véganisme qui gangrène le monde de la protection animale et les couloirs de l’assemblée, est une folle idéologie.

Par Richard sur Terre

Des surmulots aux mamans moustiques, les idées véhiculées par cette secte zoolâtre sont notre meilleur atout.

En vérité, il n’y a qu’à tendre le micro pour entendre les pires énormités. Il n’y a qu’à relayer leurs sorties médiatiques, pour que le travail se fasse tout seul. Et semaine après semaine, c’est simplement ce que je fais.

Vous croyiez que je mettais en lumière leurs pitreries pour amuser la galerie ? Eh bien non. Toute ma chaîne, et toute mon action ici, sur Chasses Eternelles, ne visent qu’à montrer ce qui est. Bon j’y mets de moi évidemment. Et c’est vrai, il m’arrive de gentiment me moquer d’eux (avouez qu’on a l’impression qu’ils cherchent).

Mais l’objectif premier, c’est bien de montrer. Il n’y a pas besoin de faire plus.

Quand la (ou le) porte-parole d’une asso fait une sortie bien débile, je prends ma plume, et je montre le caractère bien débile de la sortie en question. Et vous savez quoi ? Ça marche. Je reçois de plus en plus de messages de non-chasseurs qui me remercient de leur (et je cite) « ouvrir les yeux ».

Mais je fais quoi moi, en vrai ?

Je sors un tweet du fond d’internet, et j’essaye de lui donner de la visibilité. C’est tout. Parce qu’il n’y a rien à faire de plus.

Cette gangrène antispéciste/végane atteint presque toutes les associations anti-chasse. Et ce discrédit qui leur est porté, par la simple évocation de leur « vision du monde », est une bénédiction pour la chasse française (exemple encore à suivre cette semaine).

 

Finalement, l’antispécisme/véganisme n’est-il pas notre ami ? Je me pose la question. Et je me rappelle ma citation favorite de Nietzche : « On ne reste parfois fidèle à une cause que parce que ses adversaires ne cessent d’être ineptes ». On pourrait dire autrement : Les adversaires de la chasse sont tellement ineptes que le public ne peut pas être réceptif à leurs délires.

Et pendant qu’ils s’époumonnent dans l’hilarité générale, la chasse française se réforme, et saura répondre intelligemment aux défis qui l’attendent.

Peut-être avec l’aide d’associations qui n’ont pas encore cédé aux sirènes antispécistes/véganes ?

Il existe, j’en suis sûr, ce quelque-part où les femmes et les hommes de bonne volonté sauront se retrouver pour, ensemble, avancer vers le bien commun ; bien loin des pitreries idéologiques des idiots utiles.

Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage 2023

Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage de Rambouillet, qui aura lieu sur l’île Aumône, située en plein milieu de la Seine à Mantes la Jolie est connu comme le salon de chasse couvert le plus grand. Des exposants venus du monde entier se rassemblent pour présenter et démontrer les dernières nouvelles de l’industrie de la chasse en plein air couvrant autant des fusils de chasse que les vêtements à un public qualifié et intéressé. L’événement est une plate-forme de communication et information pour tous les chasseurs et les amateurs offrant d’excellentes occasions pour établir des nouveaux contacts.

Pin It on Pinterest

Share This