L’Homme ne s’aime plus !

“Mon père préparait l’ouverture de la chasse avec une application si minutieuse et si humble que, pour la première fois de ma vie, je doutais de sa toute-puissance.”

Texte : Benjamin Basset

Bien que cette phrase soit tirée de La Gloire de Mon Père du grand Marcel, j’ai connu ce sentiment avec mon paternel. Il y a toujours un parfum de renouveau à chaque chasse. Flottent dans l’air, une myriade d’émotions, des doutes, des souvenirs, des espoirs… Je me souviens du gamin que j’étais, le 19 juillet 1999, année de mes 16 ans, où posté dans un bateau sur l’étang de Vendres, je tremblais d’émotion… à en mourir.

 

Puis d’un fusil trop grand pour moi, le feu a jailli et une boule de plumes est tombée à mes pieds… Ce n’était pas mon premier gibier, je peux le confesser Puis d’un fusil trop grand pour moi, le feu a jailli et une boule de plumes est tombée à mes pieds… aujourd’hui, car il y a prescription, mais ce jour-là, je suis devenu officiellement chasseur et ce, pour l’éternité… Plus tard, mon père avait écrit pour moi :

Demain, l’enfant aux yeux si bleus sera à la chasse… et bien qu’à Paris ou Bruxelles, on le menace, il y sera quand même, parce que c’est dans son sang ! 

Malheureusement, c’est également cet amour pour la chasse qui nous vaut tant de soucis, de quolibets, de menaces, d’ignominies… 

Paris et Bruxelles menacent toujours un peu plus de faire tomber le ciel sur nos têtes… mais les yeux dans NOTRE ciel et les pieds bien ancrés sur NOS terres, nous permettent d’être encore vivants…et heureux ! Oui, si nous sommes tous inquiets, nous sommes encore heureux et c’est certainement ce bonheur que nous envient quelques gourous verts désireux d’achever une société déjà si malade… Ils ne veulent pas tuer la chasse ; ce sont nos petits bonheurs qu’ils veulent enterrer à jamais.

L’Homme ne s’aime plus !

Il ne vit que dans la détestation de l’autre… Alors, il s’est trouvé quelque chose à aimer plus que lui-même : les animaux… Quelque part, je peux comprendre puisque les bêtes à deux ou quatre pattes n’ont pas le pouvoir de nous juger… Que diraient-ils de nous d’ailleurs s’ils pouvaient parler ? Je n’ose l’imaginer… 

Quoi qu’il en soit, je le répète, nous sommes encore heureux !

Le bonheur se cultive en demeurant soi-même, en ne se reniant jamais… Nos mains, nos yeux, nos oreilles, sont ceux d’un prédateur et ce depuis que l’Homme est Homme ! Alors, chers lecteurs, n’ayez jamais honte de votre bonheur d’être chasseurs… Vous n’y pouvez rien, vous avez simplement en vous cet instinct, ce besoin vital, de prendre à la nature une partie de ses fruits !

Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage 2023

Le Salon de la Chasse et de la Faune Sauvage de Rambouillet, qui aura lieu sur l’île Aumône, située en plein milieu de la Seine à Mantes la Jolie est connu comme le salon de chasse couvert le plus grand. Des exposants venus du monde entier se rassemblent pour présenter et démontrer les dernières nouvelles de l’industrie de la chasse en plein air couvrant autant des fusils de chasse que les vêtements à un public qualifié et intéressé. L’événement est une plate-forme de communication et information pour tous les chasseurs et les amateurs offrant d’excellentes occasions pour établir des nouveaux contacts.

Pin It on Pinterest

Share This